Désolant

 

24 % des suffrages exprimés en France se sont donc portés en faveur de Macron, le candidat de l’oligarchie mondialiste, petite créature des réseaux de la finance cosmopolite promue par les médias. Je ne suis guère surpris; à Caen, près de 30 % ont choisi le bondissant freluquet, sorte de Stéphane Bern de la vie politique. Essentiellement un vote bourgeois, de professions libérales, de cadres supérieurs, mais aussi d’employés confortables, de femmes au foyer, de consommateurs névrosés, et autres touristes en mal d’exotisme; ajoutons-y enfin des jeunes gens politiquement très incultes et naïfs qui ont été séduits par la jeunesse immature du candidat soi-disant « ni droite ni gauche ». Eh oui, cela fait bien 24 %.

Mais le bon score de Macron qui arrive donc en tête s’explique aussi par la faiblesse des autres candidats; Marine Le Pen s’est montrée timorée et défensive pendant la campagne, dépourvue d’arguments agressifs contre l’oligarchie mondialiste, alors qu’il lui suffisait de lire les sites dissidents pour en avoir; elle a manqué de punch et de « gnac » ! Elle m’a déçu. Fillon a été catastrophique, incapable de se défaire des attaques judiciaires et médiatiques; technocrate austère, rigide, ennuyeux au possible, il n’incarne pas du tout le programme soi disant libéral qu’il a prétendu porter; enfin, en déclarant dimanche soir qu’il voterait pour Macron au second tour, il a prouvé si besoin était qu’il n’était pas à la hauteur de l’enjeu. Qu’il retourne donc dans son petit manoir de la Sarthe et qu’il n’en sorte plus. C’est à la rigueur un département à la mesure de son charisme. Quant à Mélenchon, il a développé son habituelle prose anti-libérale et anti-financière, en dominant ses adversaires dans ce registre; mais le projet bien vague et un peu intrépide de sa VIe République (manie maçonnique de toujours vouloir innover ou fonder quelque chose !) lui a fait perdre de vue les réalités magouilleuses de l’actuelle (dont il est issu !); sa verve polémique s’est finalement assoupie; dans sa déclaration de dimanche soir il m’a paru très bien pensant avec une allusion à l’écologisme « alter-mondialiste »; bref, Mélenchon est un mondialiste quand même et je ne voterai jamais pour lui.

Je voterai Le Pen, évidemment; même si Marine est une bourgeoise (et très bobo elle aussi) qui fait carrière politique sans vraiment être habitée par ce qu’elle dit; à cet égard, je citerai Cioran:  » Il ne reste à l’esprit libre, rebelle au jeu des idéologies, mais asservi encore au temps, que le choix entre le désespoir et l’opportunisme. » Pas question en effet de désespérer. Je prépare mes arguments. D’abord contre Macron: je vois en lui une sorte de fascisme financier masqué par des slogans publicitaires sur la « société ouverte » et le progrès technologique. « En marche » (en italien « avanti ! ») et tout le vocabulaire du progressisme totalitaire, par delà « droite et gauche », c’est cela le fascisme. Il suffit de relire des textes de Mussolini du début des années 1920. Argument sans doute un peu « gros » pour les petites consciences politiques de mon environnement. Deuxième argument, alors, plus léger, contre le jeune candidat: avec lui c’est la poursuite et l’accentuation du système politique technocratique, dans le genre « expert », c’est à dire la culture des chiffres et des réformes budgétaires, l’application des diktats de Bruxelles et de Francfort, par-delà les « clivages idéologiques ». Avec Macron, c’est en effet la « gouvernance » qui va gouverner; la gouvernance, c’est à dire les réseaux de l’oligarchie mondialiste et européiste. Bref, en élisant ce type, c’est un manager qui va diriger la France telle une entreprise. Cet argument peut convaincre à la rigueur certains collègues.

Arguments aussi contre les gauchistes: j’évacue la nullité Hamon, qui fut étudiant en même temps que moi à la fac d’histoire de Rennes (je ne me souviens pas du tout de lui ! Venait-il aux cours ? j’en doute !) – Une de mes collègues, entendue vite fait en salle des profs, ose quand même avancer que « le programme de Hamon était visionnaire mais les Français ne sont pas prêts… » - Ah ! « tout ce qui aurait pu être et qui ne sera pas ! » – Si j’avais eu du cran, j’aurais dû dire à cette collègue (bien foutue la petite !):  » j’ai la vision de coucher avec toi, es-tu prête ? » – Décidément, je ne comprendrai jamais tous ces bien pensants qui n’ont que des visions d’argent et de travail, jamais de sexe, zut ! Je dois dire enfin que cette collègue, séduisante par ses formes, est désolante dès qu’elle ouvre la bouche, où il n’est question que de ses enfants et de sa carrière (elle veut repasser l’agrégation). Quant aux collègues, près d’une dizaine, ayant voté Mélenchon, nul doute qu’ils ne voteront pas Le Pen; que leur dire ? L’argument « idiots utiles » est un peu périmé, et pourrait les vexer (et ils sont très susceptibles ces « insoumis » !). J’ai lu sur un site dissident* un très bon article relatif à la sociologie des électeurs de Mélenchon: ce sont surtout des profs du secondaire et des employés « culturels »; très peu d’ouvriers. Cet électorat de petits bobos écolo-gauchos fournit depuis 68 la critique (freudo-marxiste) du capitalisme, aujourd’hui relayée par Le Monde Diplo; mais c’est en effet une critique impuissante et théorique, décorative en quelque sorte, et qui peut même servir à un certain discours « managérial » de rénovation (psychologique) du capitalisme. Cela revient à parler d’idiots utiles mais de façon plus élaborée.

*: sur le site ER: « misère de la gauche ».

Arguments enfin contre mon collègue fillonniste, qui va bien sûr voter Macron (il nous le répète depuis des mois, « sans états d’âme » précise-t-il). Il défend sa situation matérielle, car voter Le Pen c’est selon lui voter pour la catastrophe économique, voire, la guerre civile… En effet, cet argument est convaincant. Le Pen élue serait immédiatement « empêchée » de faire quoi que ce soit; les banlieues flamberaient et les lycées seraient bloqués, des manifestations considérables paralyseraient le pays, etc. Que répliquer à mon collègue ? Eh  bien que les manifestations et les blocages vont quand même se produire, pas tout de suite, mais d’ici un ou deux ans, quand le petit Macron et sa clique auront montré de quoi ils sont capables ou incapables. L’Union européenne ? Nous n’aurons même pas besoin de la quitter, elle nous quittera d’elle-même, implosant par une nouvelle crise de migrants ou de dettes ! Enfin, il faudra un front patriotique pour rétablir l’ordre et la souveraineté monétaire; Mélenchon en fera t-il partie ? D’aucuns annoncent cette perspective d’une alliance possible entre les « insoumis » et les « patriotes » du FN… J’en doute fort. Même Marine sera dépassée. Mais qui au pouvoir ? un général ?

Une chose est sûre: dans les situations graves il n’y a rien à attendre du « peuple », il ne faut même pas le solliciter; dans les situations graves il faut la dictature et les mesures les plus expéditives qui soient. Pas de bla-bla, pas de  » nuit debout », pas d’élections ! Couvre-feu, opérations nocturnes de neutralisation des méchants, des traîtres, des escrocs. Dispersion des mondialistes et confiscation de leurs biens; par ici les villas ! Quant aux 24 % et plus ayant voté Macron, ils ne bougeront pas; je les connais; émotifs. C’est désolant, je sais, mais la France, cette princesse endormie, cette madone atone, cette démocratie femelle, a de temps en temps besoin de se faire secouer.

  

                                    

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

                                     

Commentaires

  1. Le Comte dit :

    J’approuve d’autant que j’ai besoin d’une villa, j’en ai marre de vivre dans un vieux bidule en ruine.
    Bonne élection, Grand !

    :-)

  2. DEVERSON dit :

    Désolant vous-même! non pas sur le fait que vous voterez LE PEN-je le ferai peut-être moi-même pour des raisons qui sont trop longues à développer ici et surtout avec la certitude de son échec – mais sur le procès que vous faites à tous ceux qui ne sont pas de votre avis. Je me demande si un nouveau POL POT ne sommeille pas en vous.

Laisser un commentaire

Actusjeuxvideofilm |
Info-324 |
Marionetteactuelle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comiteshfelenne
| Lapestecritique
| Leszonzons